ado parents école

Mon ado ne fait rien… Est-ce normal?

« Bientôt deux heures qu’il n’a pas bougé du canapé, à jouer sur sa tablette puis à regarder des vidéos sur son téléphone sans compter la télé qui est restée allumée. Mon ado ne bouge pas. Oui je répète ca fait bientôt 2 heures qu’il est là à ne rien faire. Il est toujours assis sur le canapé, ou dans sa chambre. J’en peux plus ! Ça fait pourtant trois fois que je lui demande ce qu’il compte faire cet après-midi et si ranger sa chambre était prévu dans sa journée. Mais non aucun signe, somnolant à moitié les yeux rivés sur ses écrans ! Je ne sais plus quoi faire… »

Votre ado fait preuve de beaucoup de patience et beaucoup d’énergie dans sa capacité à ne pas bouger. Il est en effet surprenant pour un parent de voir son ado agir comme un légume et rester plusieurs heures dans une paix inouïe et une volonté de pratiquer une totale inertie : les ados pratiquent à merveille l’art de ne rien faire. Sachez toutefois que cette attitude fait preuve d’une phase de transition où le fait de ne pas bouger participe aussi à son bien-être et sa construction. Pourquoi ? Et bien je vais vous révéler ici que le fait de ne pas bouger du tout explique certaines remises en question de sa personne. Si l’article sur la confiance et l’estime de soi vous ont permis de comprendre comment se construit un ado, il sera question ici d’éclaircir le « pourquoi mon ado ne fait rien ? » et comprendre ce qui se trame derrière cette totale inaction.

Tous les ados ne sont pas identiques

La difficulté de s’investir en tant qu’ado

Les ados sont curieux par nature. Si vous prenez le temps de vraiment discuter avec votre ado, vous verrez rapidement qu’il ressent l’envie d’aborder plusieurs sujets et de pratiquer et de découvrir plusieurs activités. Vous verrez également que votre ado peut discuter d’un sujet qui l’intéresse sur plusieurs heures sans se fatiguer. Beaucoup de choses intéressent les ados, mais pour beaucoup, entreprendre et agir demande trop d’énergie : « Par où commencer ? Est-ce que je serai à la hauteur ? Et imagine que ça ne m’intéresse plus dans deux mois ? Et est ce que c’est vraiment fait pour moi ? ». Si les ados montrent un grand intérêt sur ce qui les entourent, ils n’arrivent cependant pas à s’investir totalement. Ce qui explique aussi cette inaction c’est qu’ils s’intéressent à trop de choses, qui peut entraîner chez certains un blocage dans l’action même de leur corps, à prendre des risques. Et effet les ados ne parviennent pas toujours à mettre de l’ordre dans leur tête ce qui leur demande beaucoup BEAUCOUP beaucoup d’énergie et les poussent même parfois à l’inaction totale.

Existence, questionnements et ruminations : la force de l’ennui

Il est vrai qu’à l’adolescence, les jeunes découvrent aussi de nombreux domaines qui les questionnent sur leur existence : les relations telles que l’amitié, ou en encore l’amour engendrent de nombreuses interrogations, à cet âge. En effet, celles-ci vont leur demander beaucoup de temps et notamment dans la rumination de leurs responsabilités. Les questions telles que : « est ce que c’est vraiment mon ami, s’il est amoureux ou si elle est amoureuse de la même personne ? Est-ce que je peux encore lui faire confiance ? Est-ce que si un secret est répété je dois encore considérer cette personne comme un/une amie ? » Toutes ces interrogations demandent en effet des réponses qui pourront les conduire à vivre leurs propres expériences. Lors de celles-ci, ils auront aussi l’opportunité de faire connaissance avec leur sensibilité. De plus, ces expériences ont toutes pour but de comprendre les principes fondamentaux de l’existence à savoir: la confiance, la fidélité, la loyauté, la solidarité, l’empathie etc… D’autres sujets ont aussi le mérite de les passionner à savoir le sport, le numérique etc… D’ailleurs au regard des changements sociaux et culturels de la société, celle-ci montre de plus en plus à voir de nouvelles correspondances (les réseaux sociaux) laissant les ados dans une situation embarrassante. En effet, ces derniers novices et immatures face aux face à ces nouvelles technologies, peinent parfois à repérer le caractère dangereux et obsédant de ces applications numériques. Il est donc nécessaire de laisser s’exprimer les ados et de faire preuve d’une grande écoute pour les maintenir dans un environnement positif. De plus en leur permettant d’interagir avec vous, votre ado pourra appréhender avec plus d’optimisme, les diverses situations émotionnels qu’il rencontrera.

Discussion et écoute : un accompagnement primordial de la part des parents

Une invitation à s’ouvrir

Les parents ont pour responsabilité d’être proches et à l’écoute de leurs enfants. Il est vrai qu’être parents a pour conséquence la disponibilité, l’action de guider et d’aider son ado à gérer ses diverses émotions. Discuter, échanger et partager avec son enfant permet à votre ado de savoir qu’un adulte référent et proche, est présent pour entendre ses appréhensions. Comprendre et accepter que son ado existe en tant qu’ado c’est aussi lui laisser la place de se tromper, d’avoir peur de certaines responsabilités, d’être tétanisé par certaines situations (pour exemple, l’amitié et l’amour sont des sujets qui inquiètent certains jeunes, notamment dans leur rapport qu’ils ont d’eux-mêmes). Votre rôle sera ici de rassurer votre enfant. Comment ? En engageant votre ado dans des activités culturelles et nouvelles pour lui telles que la musique, le théâtre ou encore le sport. Ces activités auront pour but de l’aider à prendre confiance en lui et en ses capacités. De plus, il vous est aussi possible de prendre un temps avec votre ado, et l’aider à liste les activités qu’ils souhaiteraient entreprendre et les peurs qui l’empêchent de réagir ou de s’engager. Cet échange permettra à votre ado de prendre confiance en lui et de surmonter cette crainte de l’inconnu. C’est en sautant dans ce qu’il ne connait pas, que votre ado développera par la suite ses compétences.

Verbaliser sur ses intérêts : une meilleure appréhension de ses émotions

S’il vous revient la responsabilité de l’inscrire dans des activités, il vous revient aussi la responsabilité de l’accompagner et de l’écouter dans son parcours. Le parent se doit accompagner le jeune en s’intéressant à ce qu’il fait, ses souhaits, ses peurs, ses ressentis etc.… Cela l’aidera à rentrer dans une dynamique de découverte et d’action pour le reste, et de s’organiser. Il est aussi important de souligner qu’un ado a parfois d’autres centres d’intérêts qui peuvent vous apparaître décalés par rapport à la pression sociétale qui nous pousse à croire en l’utilité de nos passe-temps. Pour exemple, les ados sont souvent pris dans des actions qu’ils aiment faire : en effet il est plus agréable de jouer que de travailler pour un enfant. Ce qui serait intéressant c’est de comprendre ce qui l’intéresse dans le jeu : comprendre la stratégie mise en place, le design graphique, l’expression des personnages etc. Accorder du temps et de l’énergie à votre ado l’aideront aussi à conscientiser son intérêt, ce qui l’aidera à verbaliser par la suite ses émotions. Le dialogue est fondamental pour se construire puisque les mots permettent à l’ado de prendre de la hauteur sur ce qu’il développe et de donner du sens à ses actes. En prenant l’habitude de clarifier par les mots ce qui l’intéresse, cela pourra par la suite l’aider à verbaliser ses états émotionnels et changeants.

Ecole ou extra-scolaire, estime et réalisation de soi

L’école : un espace où l’expérience de vivre ensemble prime

Si l’école peut apparaitre comme un lieu où seuls les intellos se réjouissent d’y être, il peut en être autrement. En effet, l’école est avant tout un espace où le jeune va tenter de voir ce qui se trame dans les relations entre pairs (un espace de vivre-ensemble). Il est vrai que c’est à l’école que nous nous faisons nos premiers amis et que le jeune expérimente ses premières relations extra-familiales. Cet espace peut aussi être le lieu où l’ado va travailler l’estime de sa personne. En effet, aujourd’hui, l’école permet à l’ado de prendre des responsabilités et d’interroger le fonctionnement de celle-ci (délégué de classe, délégué du collège, éco délégué, élève sentinelle etc…). Tous ces rôles permettent à l’ado de s’aventurer dans le monde des adultes en prenant le risques de questionner son environnement et l’envie d’y prendre part. Si chez certains jeunes, le travail à proprement scolaire demeure un frein à leur bien-être et leur épanouissement, la participation aux diverses instances du collège ou du lycée (conseil d’administration, conseil de classe) peuvent les aider à trouver leur place tout en donnant du sens à leurs apprentissages.

Donner du sens à son parcours scolaire

Il est aussi important de comprendre que l’école n’est pas seulement un lieu où l’évaluation et la pression pèsent sur le jeune. En effet, les diverses associations comme l’association sportive de l’établissement, ou encore le conseil de vie collégienne et lycéenne ont aussi pour objectif d’aider l’ado à s’inscrire progressivement dans une société marquée par des codes et des interactions entre individus. Ainsi, permettre et inciter votre enfant à s’engager dans des actions citoyennes et sociales pourront l’aider aussi à accepter sa place et élever l’estime de sa personne grâce à la confiance à exercer, ses droits d’élève. Si ces activités existent, c’est aussi pour aider à chacun de travailler l’estime de soi grâce à un environnement plus souple où la « tête de classe » serait absente. En effet il est question ici de travailler des compétences plus sociales et d’action collective au profit d’une meilleure connaissance de soi, des autres et de son environnement social. De plus, être à l’écoute et à l’initiative de projets au sein de l’école aiderait l’ado à gagner en popularité auprès des siens, ajoutant ainsi une plus-value dans l’estime de sa personne et de ses actions.

Patience et découverte de soi

Enfin si votre ado peine à réagir et à sortir de son cocon ultraconfortable, c’est aussi parce qu’il peine à surmonter ses peurs d’agir. Un ado a ce besoin d’être accompagner dans ce qui l’intéresse pour prendre confiance en lui-même. S’il déclare qu’il apprécie telle ou telle activité, c’est qu’il souhaite se confier sur d’éventuelles envies d’entreprendre ou l’envie d’essayer pour voir si « tiens ça pourrait me plaire… ». A vous de l’aider à se lancer et comprendre que les expériences méritent d’être vécues pour se faire sa propre opinion. C’est ainsi, qu’il n’accordera pas une confiance aveugle sur l’avis d’un ami ou d’une personne extérieure. En participant de lui-même, il pourra ainsi déconstruire sa représentation de l’activité et la vivre pleinement. D’ailleurs entreprendre et essayer c’est aussi lui permettre de se connaitre.

Ainsi, l’adolescence est un âge où il sera question de donner envie à votre ado et l’inviter à découvrir par lui-même ce qui l’anime. Votre enfant cherche à avoir des réponses et c’est en l’accompagnant à expérimenter de nouvelles expériences, qu’il pourra sortir de son inertie constante. En participant à cet accompagnement, il vous sera aussi permis, chers parents, de voir comment votre ado s’inclut dans la société et quels types d’intérêts votre enfant est prêt à défendre. C’est ainsi qu’il construit sa personnalité en soulevant les problèmes qui selon lui, méritent d’être solutionnés.  De plus, toutes ces préoccupations ont aussi pour vocation d’aider votre ado à se comprendre et connaitre ses choix d’orientation. En effet, chaque expérience de vie doit être appréhendée positivement dans le sens où le jeune aura quand même pu apprendre et découvrir une nouvelle opportunité. En effet, tout ce travail de connaissance a non seulement un intérêt pour sa personne, mais aussi dans le fait d’affiner son projet personnel et d’orientation : à savoir le métier ou les domaines dans lesquels il souhaiterait s’engager par la suite.

Merci de m’avoir lu, vous pouvez maintenant me laisser un commentaire et/ou vous abonner à ma page Facebook pour suivre les prochains articles sur les relations parents et ados.

A bientôt avec Allo Parents ici Ado. 🙂

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *