adolescence souffrance

Comment anticiper l’adolescence de vos ados ?

« Mon enfant change, je sens qu’il est différent, il n’est pas comme avant, je veux dire je ne le reconnais pas… Il ne me fait plus de câlins, ni même de bisous, il refuse parfois de m’obéir et conteste tout ce que je dis comme si j’avais tort sur toute la ligne et lui RAISON. Il interroge tout, remet tout en question et donne parfois l’impression de mieux savoir que quiconque. Et puis même dans sa façon de s’exprimer, il n’est pas toujours commode, ses propos sont incisifs, tranchants et on ne peut pas dire que le tact soit au rendez-vous. Bref c’est fatiguant, j’ai l’impression de toujours marcher sur des œufs avec mon ado, pour ne pas le brusquer, l’offenser, ou même le faire pleurer ou le mettre en colère, il prend tout mal et s’énerve, je ne sais pas quoi faire. »

Rassurez-vous chers parents, tout le monde passe par là, le principal est de savoir comment réagir et d’éviter d’en faire une affaire personnelle qui vous ferait culpabiliser d’une éventuelle faille éducative. Dans cet article, vous verrez que l’ado a surtout besoin d’un cadre pour évoluer sereinement et comprendre ce qui lui arrive. Car, si pour vous cela est déroutant, pour lui ça l’est d’autant plus, car il est compliqué pour un ado de prendre le recul nécessaire.

Si l’adolescence est caractérisée par de nombreuses particularités, elle est aussi le fruit d’une évolution vers l’âge adulte non négligeable ! L’adolescence pourrait se transformer en plaisir de l’âge mais malheureusement pour l’enfant qui le vit, cela est bien trop difficile. Souvenez-vous de ses transformations physiologiques et de l’impression d’être jugé en permanence lorsque vous étiez plus jeune. L’ado a besoin d’un soutien parental dans cette période pour évoluer positivement.

Parents et adultes : une référence majeure pour l’ado

L’enfant est un « apprenant intuitif » qui a grandement besoin de ses référents adultes à savoir, ses parents. A vous chers parents, de le rendre lui-même auteur de son éducation positive, en l’invitant à interroger le monde et en l’engageant lui-même, à trouver ses propres réponses. Un enfant a besoin d’apprendre pour être autonome mais comment apprendre et qui doit l’accompagner à apprendre ? Et bien justement, les parents sont également des éducateurs aguerris, qui se doivent d’accompagner leurs ados. Et d’ailleurs, inconsciemment, votre enfant attend cela de vous : c’est à vous parents, de lui expliquer les choses, de le rassurer, de le guider. Bien sûr, éviter de faire les choses à sa place, votre ado a besoin d’apprendre et pour cela il doit lui-même rencontrer les difficultés pour les surmonter. Toutefois, vous devrez être à ses côtés pour le relever et le suivre dans ses expériences non réussies, afin qu’il puisse retrouver son chemin et se remettre en route pour découvrir et expérimenter de nouveau. Votre rôle de parent a également une importance dans la référence que vous jouez à l’égard de votre enfant : c’est à vous de lui enseigner les « bonnes habitudes » à savoir, ce qui lui servira dans son parcours de jeune adulte et non ce qui le desservira.

« Dis-moi qui tu fréquentes et je te dirai qui tu es »

En tant que parent, vous avez aussi un rôle à jouer, en ayant un regard sur les amis que fréquente votre ado. Non pour le critiquer- car évidemment vous n’apprécierez pas TOUTES ses fréquentations- mais davantage pour lui rappelez votre rôle de parent responsable, qui se doit d’avoir un regard bienveillant sur les individus, qui entourent votre enfant. Cela vous permettra aussi de le prévenir en le mettant en garde sur les habitudes et amis à privilégier dans son cercle restreint. Je vous conseille de vous assurer de toujours savoir avec qui EST votre enfant et ce qu’il FAIT. Un ado dans la rue qui n’a rien à faire, va forcément s’occuper de ce qui ne le regarde pas et à cet âge : l’art de découvrir les idées et occupations interdites existe bel et bien. A vous de sensibiliser votre ado pour qu’il choisisse ses « bons » amis afin qu’il développe des habitudes sociales et de respect pour la suite, plutôt qu’une envie de dépasser l’interdit et expérimenter les « lois de la rue », pour voir ce qu’il en retient. Certains passages peuvent être ÉVITÉS à l’adolescence et donc je vous encourage vivement à connaître les amis qu’entoure votre ado. Surtout si votre ado a une fâcheuse tendance à vouloir se faire accepter et entretenir la popularité dans son groupe d’amis. Un ado est d’emblée influençable -car celui-ci nécessite un besoin de considération- je vous invite donc à l’instruire et le faire réfléchir par lui-même, qu’il puisse reconnaître les situations délicates et s’en libérer.

Une curiosité du monde culturel et social

Votre enfant aura besoin de se frotter au monde pour le comprendre mais aussi pour en faire partie. Vous pouvez ainsi habituer votre enfant à se tourner vers des pratiques socialement et culturellement acceptables comme le sport, la musique ou d’autres activités comme le théâtre ou encore le dessin ou la peinture. Ces hobbies permettent d’ailleurs d’assouvir ce besoin de reconnaissance. En effet, la capacité de produire, de jouer ou d’agir facilite la manière d’être reconnu par ses proches. Les activités ont aussi pour devoir de canaliser vos ados : dans le sens où elle le maintiennent dans un engagement, favorable pour son développement et son évolution, à la fois personnel et social. Vos ados sont des êtres, en recherche d’amour et de reconnaissance pour se sentir en phase avec eux-mêmes, indiquez leurs vos encouragements et votre affection, par des signes récurrents (un sourire, un applaudissement, des propos bienveillants et positifs). La reconnaissance des parents tient d’ailleurs un rôle très important dans l’éducation de l’ado, puisqu’elle lui permettra tout petit de se tourner vers des activités, qui assouvissent son envie d’apprendre et de progresser pour approfondir la connaissance de lui-même. C’est à l’adolescence que se joue le besoin de reconnaissance et l’envie d’être reconnu pour son identité propre.

Une quête identitaire à approfondir

 C’est à cette période que l’enfant recherche son identité. Et pour se comprendre, il est tout à fait normal d’expérimenter plusieurs passions pour enfin trouver celle le plus en phase avec ses aspirations et ses besoins. Ainsi, chers parents, je vous encourage, à accompagner votre enfant à s’éveiller vers des activités nouvelles et culturelles pour qu’il développe par la suite une réelle appétence pour son activité. Un enfant qui a fait de la danse ou de la musique très jeune, s’engage plus facilement dans l’envie de persévérer et fournir des efforts. Il entretient ainsi le “goût de l’effort” synonyme de la réalisation de “soi”. De plus, l’acceptation des conditions ardues pour progresser encourage d’ailleurs l’ado par la suite dans son travail personnel et scolaire, puisqu’elle constitue une étape normale dans le processus d’apprentissage. Si l’adolescence est une période de transition à l’âge adulte, elle est aussi une phase où l’ado prend vraiment conscience de ses capacités à se concentrer et à persévérer dans les activités qui l’intéressent.

Une volonté de se faire reconnaître et apprécier

A l’adolescence, votre enfant prend enfin conscience de ses envies et de ce qu’il aime, s’il a bien évidemment été accompagner dans ce processus de découverte des diverses activités, dans lesquelles il peut se découvrir et comprendre sa juste valeur. Une activité n’est pas seulement un loisir à cet âge, elle participe aussi à la connaissance de son identité en tant qu’individu ( par exemple: “je suis danseuse car je pratique chaque semaine cette activité que j’adore”). En effet, l’ado en réalisant son potentiel, découvre également ce qu’il vaut dans l’activité, et ce qui le caractérise. Un ado qui pratique depuis plusieurs années une activité, finit par la faire SIENNE: celle-ci le caractérise et grâce à sa créativité et son énergie, il parvient à lui donner vie et la fait évoluer à son image. Un ado traverse plus sereinement la période de l’adolescence, s’il est amené à s’engager dans plusieurs activités de son choix.

Il est vrai qu’un enfant n’ayant pour seule activité, son passe-temps sur les réseaux sociaux ou la rue comme espace d’exploration, répondra davantage à des caractéristiques de manque de motivation et d’incompréhension du monde marqués par des DÉVIANCES. Ce manque d’investissement s’explique aussi par un manque de stimulation culturelle, l’empêchant de se projeter par manque de confiance et de reconnaissance. Une reconnaissance sur les réseaux sociaux pousse l’ado parfois à se perdre pour être vu et apprécié. En effet, la recherche toujours plus grande, de clichés provocateurs et de mises en scène – sur “snapchat” ou “tik tok”- pour être vus et recevoir plusieurs centaines de “like” par plusieurs “followers”- engendre parfois des dérives dans le comportement et l’attitude de certains ados. Attention chers parents ! Prenez garde et guidez votre enfant dans la pratiques d’activités culturelles et créatives, afin qu’il puisse se reconnaître à travers un véritable épanouissement et non le voyeurisme de l’autre. C’est en accompagnant votre enfant vers une curiosité culturelle et pratique d’activités cadrées, que vous pourrez développer l’estime de sa personne et la confiance en lui.

Conscientiser son potentiel créatif : une acceptation de soi dans l’adolescence

L’adolescence correspond à cette période vouée à l’expérimentation, à la recherche de soi et à la curiosité sociale et culturelle. De plus, cette phase de questionnement est indispensable à la construction identitaire de votre ado. C’est d’ailleurs à ce moment là, que votre ado fera de nouvelles expériences, auprès de son groupe d’amis, à l’école et dans les différents groupes sociaux qu’ils côtoie, pour savoir ce qui lui correspond le mieux.

Pouvons-nous néanmoins véritablement anticiper l’adolescence de son ado ? Impossible de prévoir réellement l’avenir et les événements qui auront lieu durant cette période, toutefois en vous présentant précédemment les points essentiels à surveiller et l’éveil culturelle nécessaire, vous pourrez éviter les pièges naissants à l’adolescence. Les moments de concertation et de communication sont également à organiser, afin d’assurer à votre adolescent, des temps consacrés à l’exposition de ses préoccupations existentielles ( la réussite scolaire, les relations, la recherche identitaire, la reconnaissance, la peur de l’avenir etc…) .

Engager votre enfant dans des pratiques culturelles sportives et créatives, lui permettra d’éveiller son sens pratique, son imagination, sa capacité à travailler, sa sociabilité et l’encouragera dans la suite de ses parcours (scolaire, personnel, professionnel et social). Ces éléments sont d’ailleurs très importants puisqu’ils permettront à votre enfant de travailler- certes inconsciemment –son parcours personnel, sa patience, son engagement, ses intérêts et l’aideront à construire sa personnalité tout en donnant du sens à ce qu’il fait. Cet engagement a aussi un intérêt positif dans la confiance en soi et l’attrait qu’il portera sur les diverses opportunités qui s’offriront à lui au cours de ses expériences. En effet, les habitudes et les prises de conscience au cours des différentes péripéties liées aux apprentissages- durant les années adolescentes – offriront à votre enfant la quiétude et la joie de se projeter dans la suite de son parcours de vie. Faire pour apprendre à se connaître c’est aussi donner du sens à ses actions et ses réalisations. Cette conscience est nécessaire pour l’ado, afin pour qu’il puisse s’engager, dans la poursuite de ses apprentissages.

Un capital culturel et social facilitant la traversée de l’adolescence

 Votre rôle de parent consiste bien évidemment à offrir un cadre moral afin de permettre à votre ado de grandir avec les codes de respect. Ce bagage moral et culturel est indispensable pour qu’il puisse agir et réagir avec assurance, face aux diverses propositions qui s’offriront à lui. Cette base éducative représente un repère stable qui lui permettra d’accompagner ses diverses interrogations au cours de la vie. Grâce aux habitudes adoptées, l’ado aura la capacité de se projeter sans peur de l’échec. Le « déterminisme social » décrit par Bourdieu et Passeron représenté par le capital offert par les parents et les proches de l’adolescent, est un élément crucial à souligner pour garantir à l’ado sa capacité de se projeter, sans anxiété et nervosité dans la société. Un ado qui expérimente des activités créatives s’engagera plus facilement à prouver sa motivation et son envie d’approfondir ses connaissances.

Au contraire, un ado qui aura attendu que les choses viennent à lui, s’engagera dans une activité de manière timorée et à reculons, par son manque d’initiatives et sa peur d’échouer. Pour garantir à votre ado, la possibilité de traverser l’adolescence en toute sérénité, engagez-le à participer à la connaissance de son individualité, en l’inscrivant dans des clubs ou des activités culturelles, qui lui permettront de se découvrir. En pratiquant, votre ado aura la possibilité d’explorer ses savoir-faire et découvrir de nouveaux groupes sociaux qui l’ouvriront aussi sur d’autres intérêts. La stimulation émanant des groupes qu’il rencontrera pourra aussi par la suite, l’engager dans un parcours d’orientation en lien avec son potentiel développé au cours des diverses activités. Toutes ces explorations constituent pour votre ado un véritable capital précieux, d’expériences riches et positives, qu’il pourra réutiliser au cours de ses diverses expériences scolaires, professionnelles et sociales. En incitant votre enfant à s’interroger sur ses choix et ses aspirations, vous solliciterez aussi sa volonté et son envie d’aller plus loin, et donc de se projeter plus facilement dans l’avenir.

Et vous quelles sont vos idées pour accompagner au mieux votre ado ?

Laissez-moi vos commentaires, cela me permettra de vous lire avec plaisir et faire profiter les autres parents d’expériences avec vos ados.

A bientôt 😊

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *