parentalité

L’école ne fait pas tout chers parents. A vous de jouer !

Qu’apprend-on au collège, puis au lycée? Pourquoi mon enfant avait des bons résultats en CM2 et arrivé au collège, les résultats ont chuté? Pourquoi mon ado est parfois considéré comme “en difficultés” alors qu’il était bon élève en primaire? Que s’est-il passé pour que mon ado ne soit plus un “bon” élève et qu’il rencontre des difficultés?

Parents: quel place dans les apprentissages de mon ado?

Ces questions vous ont probablement trotté dans la tête avec une certaine amertume. Mais que s’est-il passé? Sachez dans tous les cas, qu’il n’est jamais trop tard chers parents!

Toutes ces préoccupations vous ont probablement questionné, alerté et je dirai même tourmenté durant tout ce début de collège, puis fin de collège -lors de l’orientation- et enfin au cours du lycée. Ces questions ont peut-être perduré dans votre vie de parent, et elles sont restées sans réponse, sans aide, sans écoute… Elles vont ont fait rentrer dans une incompréhension qui s’est ancrée progressivement en pensant même que l’école était responsable à la fois de toute la scolarité de votre enfant et de son avenir. Mais la véritable réponse je vais vous la communiquer, car je l’ai étudié et comprise à la suite de mes nombreuses expériences au collège et lors de ma formation, en tant que Conseillère d’Education, auprès des adolescents. Chaque adolescent est unique, a son caractère et sa personnalité. Alors d’accord mais que signifie cette analyse dans la réussite scolaire de votre ado? Et en tant que parent, que dois-je véritablement faire pour accompagner mon ado dans sa réussite scolaire et personnelle?

C’est ici que nous allons voir ensemble comment les intérêts de votre ado se jouent, dans la famille, à l’école, entre amis etc… Sachez que vous avez une place dans la réussite de votre enfant mais que celle-ci n’est pas seulement scolaire. Pour votre adolescent, la vie personnelle est fortement corrélée à la vie scolaire, et c’est ce que nous allons voir ensemble.

La famille: un premier pas dans la réussite des apprentissages

Le collège et le lycée auraient-t-ils des attentes envers les familles des élèves? Et bien OUI! Lorsqu’un enfant arrive en classe de 6ème -première classe au collège et dernière classe du cycle 3, à savoir la consolidation des savoirs– on s’attend qu’il sache lire et surtout que votre enfant soit habitué aux formes “littéraciées”. Mais qu’est-ce-que c’est que ça? Quel est ce terme que nous n’entendons jamais? La “littéracie” est la capacité à comprendre les formes écrites et à les réutiliser dans son quotidien. Cela signifierait que vos ados auraient coutume de lire et d’écrire et que ces pratiques seraient ancrées dans leurs habitudes afin de les réutiliser à l’école.

Le collège, le lycée et aussi l’école primaire utilisent principalement les formes d’apprentissages suivants: la lecture et l’écriture. Et ce qui est constaté au collège, c’est que l’ado, une fois arrivé en 6ème, il commence lentement à décrocher, car celui-ci n’est pas toujours familiariser avec ces formes d’apprentissages (ce qui lui demande de déchiffrer les consignes pour parvenir à la compréhension des énoncés). En plus de cela, ajoutons l’attention, la concentration, et la compréhension des nouveaux termes rencontrés. Il est évident que pour l’enfant qui n’a jamais été habitué à lire ou à écrire, cette tâche va constituer pour lui une montagne d’efforts.

Une invitation à apprendre

Pour apprendre l’enfant a besoin d’être habituer à rencontrer ces formes, d’avoir l’habitude de pratiquer la lecture et l’écriture -qui constitue la base des apprentissages langagiers- et que ces pratiques soient usuelles dans son quotidien, c’est à dire connues et familières, sinon celui-ci se fatiguera trop vite et décrochera.  Cet effort est à considérer sérieusement en tant que parent et nécessite un véritable travail de fond; en effet il est nécessaire que l’enfant fréquente les bibliothèques, que vous l’accompagniez à lire, à écrire, vous pouvez même l’inciter à écrire sa journée dans un carnet, à raconter des histoires imaginaires, offrez lui un carnet intime pour ses histoires plus intimes, demandez lui de vous lire une recette de cuisine ou bien l’extrait d’un ouvrage de littérature de jeunesse, ouvrez le à la lecture sous ses formes ludiques et attirantes et SURTOUT sans le brusquer. Apprendre en famille doit être un moment agréable qui le familiarisera par la suite aux apprentissages plus complexes rencontrés à l’école. Tout cela constitue un pied dans les apprentissages littéraciés, essentiels pour s’inscrire ensuite socialement et professionnellement. Ainsi, je vous invite à jouer ce rôle d’initiateur auprès de vos ados, en les encourageant à pratiquer la lecture et l’écrit dès que l’occasion se présente. En l’accompagnant dans ce parcours, vous garantissez ses chances de réussite dans le milieu scolaire et il pourra ainsi mieux appréhender les savoirs scolaires.

Ado autonome: jouer, apprendre, maîtriser

Prenons un exemple concret, admettons que je vous dise de prendre le volant d’une voiture; il est nécessaire que vous sachiez coordonner vos pieds sur les pédales et vos mains pour maintenir le volant et passer les vitesses. Logique, n’est ce pas? Ensuite, il est important que vous sachiez gérer l’ensemble de vos actions, afin de pouvoir respecter les vitesses, les autres automobiles, les piétons et bien évidemment le code de la route. Jusque là, vous me suivez même si vous allez peut être vous dire, en vérité cela fait beaucoup de choses auxquelles penser en effet! Mais souvenez-vous aussi de vos toutes premières heures de conduite, comme celles-ci se montraient fastidieuses et comme il était difficile de coordonner tous vos membres en même temps, afin de pouvoir faire un créneau ou même démarrer sans caler.

Et bien être habituer à lire et à écrire constituent LA BASE pour comprendre un énoncé et être capable de réaliser un exercice. Pour réussir, il est nécessaire que vos ados maîtrisent  le code de l’écrit et qu’ils aient l’habitude de lire. Faire un exercice sans maîtriser le langage est quasi impossible. C’est comme si je vous demandais de prendre le volant sans avoir appris le code de la route, et sans même connaître l’utilité de chaque commande de l’automobile. IMPOSSIBLE! Dans un premier savoir lire et écrire constituent UN PILIER pour se repérer et comprendre n’importe quel énoncé. Ces deux compétences sont la base de toute réussite dans la vie de chaque individu, à la fois personnellement et pour son AUTONOMIE.

Et être à l’aise à l’école, dans la société ou au travail c’est avant tout être à l’aise avec la lecture et l’écrit. La confiance et la maîtrise arrivent par la suite.

 

parent

 

S’habituer pour ne pas abandonner: un travail de fond

Soyons donc clairs, il est primordial que votre ado sache lire et écrire pour s’aventurer dans les apprentissages. Pour cela il vous faudra lui développer des envies d’apprendre en attisant sa curiosité. Comment? En vous intéressant vous aussi à ces méthodes: en lisant, en écrivant ou vous intéressant au travail scolaire de votre ado, en l’accompagnant, en l’invitant à vous montrer son travail écrit afin de l’encourager. Soulignons également qu’une fois ces compétences maîtrisées, il lui sera plus facile de comprendre l’histoire d’un livre ou la consigne d’un énoncé et il pourra ainsi s’amuser à créer lui-même ses propres histoire. Le plaisir de ces pratiques arrive grâce à la maîtrise, mais avant de maîtriser, éveillez vos ados à ces pratiques par le JEU. Gardez à l’esprit que PERSONNE ne peut s’épanouir au volant sans SAVOIR conduire. Et lorsque nous ne savons pas faire quelque chose, soit la PEUR nous guette -celle d’échouer- soit la démotivation persiste peu à peu. Donc aucun ado ne peut s’épanouir à l’école, s’il ne sait pas lire et écrire et lorsque je parle de savoir, c’est ETRE HABITUÉ à pratiquer ces méthodes.

Des émotions à traduire et formuler

Ainsi, familiariser votre ado avec les diverses formes littéraciées, accompagnez le à la bibliothèque, choisissez des livres pour vous puis voyez pour lui ou avec lui, lisez avec lui, allez avec lui découvrir l’exposition d’un artiste ou d’un auteur, interrogez le sur ses émotions et laissez le verbaliser ce qui lui a plu, interrogez le sur l’auteur, ce que celui-ci a voulu mettre en avant et aidez le à traduire ce qu’il essaie de formuler en l’aidant à verbaliser ses sensations, ses ressentis et ses émotions. Vous pouvez aussi l’invitez à tenir un journal intime où il narra ses histoires et ses émotions après avoir vu un bon film que vous aurez partagé avec lui. Par la suite, ce journal pourra même l’aider à comprendre ses émotions- ce qui se joue en lui, d’un point de vue développement personnel et psychologique. Grâce à ces méthodes, il pourra évoluer sereinement vers “l’âge du questionnement et de la transformation” à savoir l’ADOLESCENCE. L’écriture et la relecture de ces événements permettent à l’ado de prendre du recul sur ces derniers, et ainsi mieux gérer les situations délicates qui se présenteront dans sa vie.

Une créativité à cultiver

Vous avez donc un rôle capital à jouer dans le cheminement des apprentissages de votre ado. Incitez-le à développer sa créativité en l’invitant à faire des activités avec vous: écrire un poème, inventer un scénario de film -qu’il pourra poursuivre avec ses amis- lire une pièce de théâtre, faire un jeu de société, créer une recette. Toute activité culturelle, sociale et artistique l’obligeront à composer selon les méthodes évoquées dans l’article. Toute invention est bonne pour l’habituer à créer en utilisant l’écriture et la lecture. En l’accompagnant vous lui donnez aussi l’opportunité de partager un moment privilégié avec lui et l’engager dans une activité culturelle et d’apprentissage qui l’habitueront à utiliser les outils liés aux apprentissages. Habituez- le  donc aussi à imaginer et créer les consignes de l’activité, engagez le dans un défi à relever, par exemple: écrire une histoire en prenant en compte les différents aspects, l’espace-temps, les personnages. Apprenez lui à développer un esprit critique en  essayant de voir avec lui, quelle morale tirer de l’histoire.

Aidez votre ado à développer son imagination. Participez à ces inventions et profitez de ce temps pour ouvrir l’esprit de votre ado et l’engager à développer sa créativité. Le parent est là pour susciter l’envie à son enfant d’explorer son imagination, sa créativité, ses envies voire ses rêves, c’est ainsi que vous réussirez aussi à déployer son champ des possibles, afin qu’il soit confiant dans ce qu’il réalise, crée et explore dans ses recherches. Alors n’attendez pas et engagez de suite une promenade avec votre ado ou une visite de musée et proposez-lui d’aller encore plus loin en réalisant un projet à partir de ce qu’il a vécut sous une forme “littéraciée” et créative.

A vous de jouer, je sais que vous êtes plein d’idées qui vous feront aussi revivre l’ado qui est en vous. Ne lâchez rien et amusez-vous, en faisant vibrer cette flamme créatrice, que vous avez peut-être oubliée…                                                                                                                                                     

parent

Cet article vous a plu, je vous invite donc le partager et cliquer ici  pour découvrir un article complémentaire

A bientôt Smile

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 0
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *