adolescences parents

Pourquoi faut-il dire “NON” à votre ado?

Un ado par définition teste et testera tous les adultes encadrants qui l’accompagnent sur son chemin de vie. Allant de la famille, en passant par l’école et même parfois les adultes dans la rue. Sachez que pour lui, commencez à comprendre le monde, la vie en société et prendre sa liberté est tout nouveau et lui pose évidemment question. Tester lui permet de savoir si ses actes sont tolérés et acceptés en société. Concrètement votre ado se pose ce genre de questions dans le cocon familial: « Tiens et si je fais ça, ça va marcher ou non? Ils vont accepter? Et elle, qu’est ce qu’elle pense? Tiens mais papa m’a dit que c’était pas possible la dernière fois! Et maman elle sera déçue après? Oh et puis on fait, on verra ». Votre ado a besoin de repères et pour ce faire, il va s’aventurer dans le jeu de “je teste les limites et on verra bien”. Même si par moments, votre ado vous donne l’impression de faire exprès, en vérité il veut s’assurer que c’est INTERDIT et surtout comprendre POURQUOI C’EST INTERDIT! A vous chers éducateurs, parents et autres adultes accompagnateurs, de clarifier tout cela auprès de votre et vos jeunes ados.


Un « NON » comme repère: le respect des règles en famille et ailleurs

Tester pour mieux comprendre

Tous ces processus sont évidemment inconscients chez votre ado. Mais ces phénomènes doivent évidemment vous interroger sur la fiabilité et la cohérence de votre discours d’éducateur. Vous devrez expliciter en quoi vos méthodes peuvent être légitimées en société et d’ailleurs l’éducation doit découler sur une compréhension de la Loi, à l’extérieur du domicile familial. Un ado par définition ne fait pas exprès de transgresser la règle, en fait il adopte ses actions en fonction du discours qu’il a en face de lui. L’ado a besoin d’entendre des choses cohérentes afin d’agir selon des repères précis et clarifiés, c’est à dire compris pour l’enfant: « je n’ai pas le droit de faire ça car c’est irrespectueux et blessant et c’est vrai que moi aussi je n’aimerai pas que l’on agisse comme ça avec moi ».

Une “fondation éducative” solide

Si le cadre posé est instable avec des réponses et des repères qui varient, l’enfant va tout de suite déceler la faille et vous tester encore plus. Prenons la métaphore du plancher: l’ado a besoin de tester la dureté du sol sur lequel il grandit, c’est ainsi qu’il va savoir s’il peut faire confiance à cette surface sur laquelle il avance, et voir aussi s’il peut emprunter les escaliers et s’aventurer dans les étages. Pour voir si le sol est ferme, dur et tenace, l’ado va sauter sur le plancher, tester la fiabilité en tapant sur certaines parties du sol, examiner la construction du plancher et s’aventurer ensuite dans les étages. Cette métaphore du plancher explique la position de l’ado face à l’autorité du cadre: même si votre ado vous pousse à bout, c’est à vous que revient la responsabilité de le reprendre et de lui rappeler les règles de respect à suivre. En rappelant régulièrement à l’enfant votre rôle et en lui expliquant les divers principes indispensables pour vivre en collectivité: l’ado va pouvoir trouver sa place au sein de la famille et mieux appréhender le monde environnant. L’ado compte sur ses parents pour l’aider à grandir et comprendre la logique du monde dans lequel il va devoir prendre son autonomie. Ainsi, il vous faudra en tant qu’éducateur être clair et juste dans ce que vous avancerez. Il est donc important de se préoccuper d’avoir un discours ferme et bienveillant pour ne pas vous laisser déborder ou culpabiliser d’un « Non » pris envers votre ado!


Un « NON » sans culpabilité: une aide précieuse pour votre ado

Une aide et un soutien constants


Votre ado va bouder et oui! Et alors? Sachez que c’est sa manière de comprendre la vérité, celle de savoir que tout n’est pas dû dans la vie. Si vous cédez aux caprices ou autres chouine-ries de votre ado, celui-ci comprendra « ah c’est donc ça, si j’insiste et que je montre que je ne suis pas d’accord j’obtiens ce que je veux! ». Lorsque le parent cède face à une volonté de la part de l’ado, ce dernier – votre ado- pense qu’il a bien agit pour obtenir ce qu’il désirait. En effet, selon lui il a bien agit, car il est arrivé à son but final à savoir: parvenir à ce qu’il voulait. Pour aider votre ado à obtenir un accord, ou un objet de convoitise, il est important de communiquer avec votre enfant, tout en lui expliquant les bonnes démarches à suivre: votre ado doit passer par des efforts constants, respecter son entourage et aider les membres de la famille qui en ont besoin, être attentif aux discours tenus et aux règles inscrites au sein du foyer et plus tard de la société etc… Toutes ces attentions que vous aurez envers votre ado, l’aideront à construire ses choix et ses besoins en fonction de ce qu’il réalisera. Progressivement, il obtiendra ce qu’il désire de manière autonome, afin de s’émanciper de l’aide de ses parents. En agissant lui-même, l’ado ressent aussi une gratification personnelle de réalisation de soi. C’est aussi à vous chers éducateurs et parents, d’accompagner votre enfant grâce au “NON” accompagnateur: vous n’agissez pas pour lui, vous agissez avec lui en étant à ses côtés en cas d’aide nécessaire. Votre ado se sentira épauler et voudra recommencer pour vous faire plaisir et se voir grandir.

Affirmez votre position de parent en étant:

ferme, bienveillant et juste.

Être bienveillant, c’est vouloir le bien pour votre ado en essayant de le comprendre. Pour se faire, il vous faudra laisser verbaliser votre ado, même si celui-ci semble vous dire des aberrations. C’est peut être comme cela qu’il voit le monde, ou bien il teste son interprétation du monde pour voir si en effet c’est complètement irrationnel et impossible. L’ado a une forte tendance à passer par le “Faux” pour voir votre réaction et se faire une raison. C’est d’ailleurs ainsi qu’il construit un monde dans lequel il peut grandir et évoluer. Votre écoute bienveillante constitue pour lui une aide véritable car il sait qu’il ne sera pas jugé. De plus, en assurant votre posture de fermeté – tout en lui précisant qu’il n’est pas toujours dans ses droits d’agir ainsi ou de se plaindre pour obtenir gain de cause– vous lui permettez une réponse supplémentaire dans le choix de l’attitude qu’il doit adopter, pour pouvoir s’insérer socialement. Cette posture ferme et bienveillante ajoute un caractère juste: en effet l’écoute et la disponibilité du parent est nécessaire à la construction de l’ado. Lorsqu’un parent écoute son enfant sans jugement pour comprendre ses préoccupations, puis qu’il s’intéresse à lui en le questionnant- pour mieux comprendre son raisonnement- et qu’enfin il lui transmet les règles nécessaires à sa construction personnel: l’enfant comprend le caractère juste de la posture adulte, qui vient l’aider pour son bien. Ce qui demeure important, c’est votre capacité à accompagner votre ado dans ses questionnements. En agissant ainsi vous l’aiderez à développer ses efforts à la fois pour comprendre et agir en autonomie.

3/ Un « NON » pour travailler l’effort: rien est dû et gratuit dans la vie

Donner pour recevoir

Offrir à son enfant un cadre serein est une chose évidente pour un parent. D’accord mais qu’entend-on par un cadre serein? L’enfant doit pouvoir évoluer en ayant le droit à l’erreur. Rappelez-vous chers parents, que votre enfant débarque dans le monde, et inutile de vous comparer à votre ado, d’une ce n’était pas la même époque et de deux votre ado a son caractère et vous avez le vôtre. Chaque individu est unique, nous le savons tous et a comparaison n’a rien de positif. Ainsi pour faire évoluer positivement votre ado, il vous faudra rassembler les conditions nécessaires à son bon développement à savoir: un cadre d’amour, un cadre où la discussion et la communication existent, un cadre de non-jugement, un cadre d’efforts, un cadre de travail, un cadre de respect etc… C’est à vous de par votre créativité d’accompagner votre ado dans ces cadres afin qu’il puisse apprendre au sein de sa famille les règles d’or pour réussir. Un enfant a d’abord besoin de se sentir en sécurité c’est à dire SAVOIR QU’ON L’AIMERA MÊME S’IL ÉCHOUE. C’est ainsi qu’il pourra essayer de s’exprimer ou d’entreprendre pour voir s’il fait bien les choses et s’il peut les réitérer. A vous d’inciter votre enfant à prendre des initiatives et pour se faire donnez-lui l’opportunité de se tromper et d'”agir comme un grand“. Votre ado veut faire un gâteau, n’ayez pas peur, laissez le faire, votre ado veut changer ses draps laissez-le faire encore une fois. Et donnez lui aussi de nouvelles tâches à expérimenter. En agissant, vous lui permettrez d’acquérir confiance et estime ce qui l’aidera à faire par la suite. Votre ado doit faire des efforts, c’est à dire agir pour recevoir en retour. Faire à sa place ne l’aidera en rien en encore moins à gagner cette confiance pour grandir et agir en toute autonomie. A vous donc de ne pas projeter vos peurs, et acceptez que votre enfant fasse même si c’est mal fait au début. L’important c’est qu’il essaie… N’est-ce pas?

Une envie de s’émanciper: agir pour grandir


Enfin, l’action de développer des règles concrètes -comme repères – entraîne plus facilement l’acceptation de celles-ci pour votre enfant. En effet, prendre conscience de son environnement et de son fonctionnement accentue l’envie d’entreprendre et de devenir responsable, en suivant les consignes. Prendre le temps de présenter les règles à votre ado l’engage à comprendre celles-ci et l’aide à améliorer le lien social et familial. Ce processus éducatif ouvre aussi sur le développement de l’empathie et le respect des autres. En effet, lorsque l’ado a l’espace et l’écoute qu’il nécessite – pour développer une verbalisation de ses propres émotions et de ses préoccupations – il augmente sa capacité à vivre avec son environnement. En effet, son angoisse se dissipe et la compréhension d’un choix plutôt qu’un autre, venant d’un interlocuteur externe ou de lui-même, peut enfin être assimilé, grâce à son raisonnement. Fixer un cadre stable et repérable pour votre ado va donc lui permettre d’améliorer sa prise d’initiatives face aux décisions et mieux considérer autrui.

ados

Si cet article vous a plu vous pouvez me rejoindre en cliquant sur ma page Facebook Allo parents ici ado.

A bientôt sur Allo parents ici ado 🙂

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *